C'est plus qu'un restaurant
c'est une enseigne ambassadrice de la moule!

Uniquement réservation
par téléphone!

Chez Léon, c'est plus qu'un restaurant, c'est une enseigne ambassadrice de la moule !

A- A A+

Chez Léon, c'est plus qu'un restaurant, c'est une enseigne ambassadrice de la moule !

Le restaurateur Léon, c'est une histoire vraie et authentique, loin des concepts marketing inventés de toutes pièces qui fleurissent dans nos villes…

Née il y a plus de cent ans à Bruxelles, la « Friture Léon » est un petit estaminet dédié aux moules et aux plats typiques belges.

Très vite, sa spécialité fait sa réputation bien au-delà des frontières. Un siècle plus tard en 1989, les premiers restaurants franchisés « Chez Léon » ouvrent leurs portes dans plusieurs villes belges ainsi qu'à Paris.

Ils sont tous consacrés -comme il se doit- à ces fameux plats traditionnels belges…

Nos restaurants ont su préserver toute leur âme belge, nos équipes vous accueillent chaque jour dans une ambiance conviviale, authentique et chaleureuse comme à Bruxelles.

Aujourd'hui, l'enseigne compte 4 restaurants en Belgique, une soixantaine en France et un nouvellement ouvert à Londres.

Historique de « Chez Léon »

En 1867, Léon Vanlancker décide de s'installer à deux pas de la Grand Place pour exploiter un restaurant de 5 tables baptisé «A la Ville d'Anvers ». En 1893, il déménage à quelques mètres de là, au 18 rue des Bouchers, et ouvre sa «Friture Léon ». Les années passent et la maison grandit doucement mais sûrement.

La véritable ascension se fera à partir de 1958, date de l' Exposition Universelle , lorsque Bruxelles devient la capitale incontestée du «moules - frites». Depuis, l'entreprise Vanlancker n'a cessé de croître. Aujourd'hui étendue sur 9 immeubles, plus de mille couverts sont servis chaque jour toujours dans une ambiance souriante et conviviale. Tous viennent déguster, sur une carte quasi immuable, soit une des quatorze recettes de moules ou des 120 plats traditionnels de la cuisine belge .

La création des franchises

En 1989, après un siècle de succès de leur entreprise à Bruxelles et grâce au dynamisme des héritiers, Rudy Vanlancker, le petit-fils du créateur du premier restaurant « Chez Léon » à Bruxelles, décide de franchiser le concept « Chez Léon » et d'exporter ainsi cette enseigne-phare désormais célèbre dans quelques autres villes belges ainsi qu'à Paris. Plusieurs restaurants « Chez Léon » virent ainsi le jour dont « Chez Léon à Mons et « Chez Léon » à Tournai (Froyennes) .

A l'étranger, le concept « Chez Léon » est présent en France -une soixantaine d'enseignes à ce jour- mais aussi en Grande-Bretagne (Londres) et peut-être bientôt au Japon et à New-York.

Exporter le concept de Léon, c'est exporter non seulement un produit, mais aussi et surtout de communiquer une atmosphère avec une référence au grand Jacques Brel qui chantait: ".... Puis on ira manger des moules et puis des frites, des frites et puis des moules et du vin de Moselle, Viens Jeff.... Viens … »

L'atmosphère de chez Léon

A un jet de pierre de la Grand Place de Bruxelles, le «riche théâtre», pour reprendre l'expression de Jean Cocteau, se trouve « l'Îlot Sacré ». Au cœur de ce quartier, le restaurant Léon, temple des moules-frites, existe depuis plus de 100 ans. Il évoque l'idée de la « Belgique Joyeuse » et représente l'un des fleurons de notre gastronomie nationale. Berceau de l'excellente cuisine bruxelloise, ce restaurant a su gagner la sympathie du public en général et peut satisfaire les standards des meilleurs gourmets.

La simplicité, un accueil chaleureux et une atmosphère pittoresque constituent encore et toujours la marque de fabrique du restaurant et continuent à convaincre les fidèles clients de leurs valeurs.

Il y a toujours eu de drôles de Ketjes à Bruxelles, et pas seulement le Manneken-Pis. Léon Vanlancker était un de ceux-là. Quand il a ouvert son premier restaurant en 1867, la simplicité et une atmosphère pittoresque étaient déjà présents. Vingt-cinq ans plus tard, Léon a déménagé à quelques pâtés de maisons de là, à la rue des Bouchers. Là, il a ouvert un café typique qui portait son nom - "Léon Friture". Il y avait environ cinq tables ...

Au fil des ans, les habitants de Bruxelles, les touristes et ceux de passage ont augmenté en nombre. Léon s'est élargi. Les plats sont souvent servis à des festivals locaux. Les années passèrent et Léon est devenu, au cœur même de l'Îlôt Sacré à Bruxelles aussi célèbre que le Manneken-Pis. De midi à minuit, les clients sont servis dans une atmosphère de bonne humeur et de simplicité. Chaque jour, plus de mille repas sont servis avec le sourire. Les nappes sont en papier, le service est accrocheur, la cuisine donne directement sur la salle à manger et tout le monde aime leurs repas dans la bonne humeur.

Il y a beaucoup d'anecdotes à propos de ce restaurant populaire qui, depuis plus de 110 ans, a accueilli de nombreuses personnalités du monde de la politique, de la culture ou de la finance. Le Livre d'or a des milliers de dédicaces, y compris les signatures de Johnny Hallyday, Jacques Brel, Eddy Merckx, Annie Cordy, l'ancien président américain Jimmy Carter, Helmut Kohl, Jean-Jacques Goldman, Sacha Guitry, Catherine Deneuve, la famille royale belge, beaucoup belge les politiciens et les fonctionnaires de nos jours par les institutions européennes.

Ils viennent tous de déguster l'un des 14 recettes de moules « faits-maison ». Il y a aussi du homard, du poisson et des plats de viande. Cependant, les vrais fans ont une prédilection pour le «Spécial Léon", la fameuse casserole de moules avec une recette secrète, servies avec les fameuses frites belges et arrosé de bière belge. La haute qualité des ingrédients, le service rapide et un accueil chaleureux sont la raison pour laquelle cet établissement a connu et continue à bénéficier d'un tel succès.

Restaurant Chez Leon - Restaurant Léon (Moules)

Restaurant Chez Leon - Restaurant Léon (Moules)